Compte de résultat

Un résultat net en hausse

La hausse de 1% des produits nets s’explique principalement par la hausse des loyers liée au dynamisme de la production, mais également par l’amélioration des pertes sur créance observée suite à la première année d’application de la nouvelle méthode de dépréciation des créances douteuses.

Les charges d’exploitation (redevance CGLLS, maintenance, honoraires liés aux obligations réglementaires et masse salariale principalement) sont maîtrisées, même si elles progressent légèrement plus que les loyers. L’excédent brut d’exploitation s’établit ainsi à 212 M€. Le ratio d’EBE/produits nets s’élève à 56%.

Le résultat brut d’exploitation subit également la hausse des dotations aux amortissements liée aux mises en service de logements neufs et travaux de réhabilitation.

Le résultat financier diminue de 2 M€ en 2016 sous l’effet conjoint de la baisse des produits financiers de 5 M€, partiellement compensée par l’allègement des charges financières de 3 M€ lié à la baisse du taux de livret A.

Les plus-values de cessions représentent 81 M€, en hausse de 32 M€ par rapport à 2015. Les cessions en bloc, non linéaires d’un exercice sur l’autre, ont été plus importantes qu’en 2015.
Le résultat exceptionnel apporte une contribution positive de 5,4 M€ au résultat, en hausse de 3 M€ (dégrèvement d’impôts et dispositif de mutualisation des fonds propres).

Le résultat net ressort en conséquence à près de 102 M€.

Compte de résultat en M€
2014 2015 2016 Écart 2016/2015 Variation 2016/2015 en %
Produits nets 367,6 371,8 375,1 3,3 0,9%
Redevances versées -1,3 -2,3 -3,7 -1,4 60,8%
Maintenance -36,3 -38,1 -39,6 -1,5 3,9%
Masse salariale de proximité non récupérable -5,4 -5,4 -5,8 -0,3 5,8%
Taxe foncière sur les propriétés bâties -33,8 -34,6 -35,5 -0,9 2,7%
Autres coûts directs -7,3 -9,0 -9,8 -0,8 8,7%
Marge sur coûts directs 283,4 282,2 280,6 -1,7 -0,6%
Masse salariale personnel administratif -40,0 -41,8 -44,3 -2,5 5,9%
Autres coûts indirects -13,2 -12,6 -12,0 0,6 -4,7%
Prestations -12,8 -12,6 -13,2 -0,5 4,2%
Production immobilisée 0,8 0,7 0,6 -0,1 -17,2%
Frais généraux nets -65,2 -66,3 -68,9 -2,5 3,8%
Excédent brut d’exploitation 218,2 215,9 211,7 -4,2 -1,9%
DAP nettes de subventions -105,7 -111,6 -116,3 -4,7 4,2%
Écart GE/PGE 2,1 2,0 1,9 -0,1 -4,9%
Résultat brut d’exploitation 114,6 106,3 97,4 -8,9 -8,4%
Charges financières -86,4 -81,2 -78,2 3,0 -3,7%
Produits financiers 4,4 6,1 1,2 -5,0 -81,0%
Résultat Financier -82,0 -75,1 -77,0 -1,9 2,6%
Frais d'acquisition - 0,0 -0,1 - -
Résultat courant 32,5 31,2 20,2 -11,0 -35,3%
Résultat sur activité ventes 54,5 49,1 80,9 31,8 64,6%
Résultat exceptionnel -0,1 2,3 5,4 3,1 134,3%
Participation -1,9 -2,4 -3,9 -1,5 62,7%
IS et autres -0,6 -1,1 -1,2 -0,1 7,4%
Résultat net 84,3 79,2 101,5 22,3 28,1%

Bilan

Poursuite de l’effort d’investissement

Le total du bilan s’accroît de 6% sur l’exercice, soit 266 M€.
L’augmentation des immobilisations locatives nettes de 110 M€ est financée par un accroissement des dettes de 99 M€ et de 8 M€ de subventions nettes.
Les principales variations de l'actif immobilisé (hors amortissement) concernent :

  • les livraisons de la période soit 2 322 logements (hors accession) pour un investissement total de 261 M€ ;
  • les travaux d'investissements livrés pour 60 M€ ;
  • des encours qui augmentent de 66 M€ ;
  • les ventes de la période qui se traduisent par une sortie d’actif de 65 M€.


La hausse des fonds propres de 12,3% hors subventions est directement liée au résultat en raison de la limitation réglementaire de la distribution de dividendes.

Le ratio de dette nette/produits nets reste stable à 7,4.

La trésorerie demeure confortable à un niveau de 9 mois de produits locatifs à fin 2016 sous l’effet des cessions importantes réalisées au cours de l’exercice.

Bilan en M€
2014 2015 2016 Écart 2016/2015 Variation 2016/2015 en %
ACTIF 4 336,6 4 475,7 4 741,5 265,7 6%
Immobilisations locatives 3 593,4 3 758,8 3 869,2 110,3 3%
En cours réhabilitations et constructions 285,3 283,6 350,0 66,3 23%
Total immobilisations locatives 3 878,6 4 042,5 4 219,1 176,6 4%
Immobilisations administratives 12,6 13,2 13,8 0,6 5%
Immobilisations financières 15,6 15,8 15,8 0,0 0%
Actifs non courants 3 906,9 4 071,5 4 248,8 177,3 4%
Trésorerie 239,3 220,4 277,8 57,4 26%
Stock 10,4 14,3 19,1 4,8 33%
Créances d'exploitation 179,8 169,4 195,6 26,2 15%
Charges à répartir 0,3 0,1 0,2 0,1 49%
Actifs circulants 429,7 404,3 492,7 88,4 22%
2014 2015 2016 Écart 2016/2015 Variation 2016/2015 en %
PASSIF 4 336,6 4 475,7 4 741,5 265,7 6%
Situation nette 654,7 738,0 816,1 78,1 11%
Résultat de l'exercice 84,3 79,2 101,5 22,3 28%
Subventions d'investissements 469,4 481,6 489,9 8,3 2%
Autres 0,0 0,0 0,0 0,0 n.a
Capitaux propres 1 208,4 1 298,8 1 407,5 108,7 8%
Provisions pour gros entretien 13,8 11,7 10,3 -1,4 -12%
Autres provisions 31,5 32,3 37,1 4,9 15%
Provisions 45,3 43,9 47,4 3,4 8%
Emprunts (capitaux restants dus) 2 863,8 2 928,0 3 026,7 98,7 3%
Intérêts courus non échus emprunts 33,8 28,4 25,8 -2,6 -9%
Intérêts compensateurs 7,5 4,2 1,8 -2,4 -57%
Passifs non courants 2 905,1 2 960,6 3 054,3 93,7 3%
Dettes courantes 176,8 171,7 231,1 59,4 35%
Produits constatés d'avance 1,0 0,7 1,1 0,5 68%
Passifs courants 177,8 172,3 232,2 59,9 35%
2014 2015 2016
Dette nette/produits nets 7,3 7,4 7,4
Dette nette/immobilisations locatives 0,7 0,7 0,7
Dette nette/capitaux propres 2,2 2,1 2,0
Trésorerie/produits nets (en mois de loyers) 7,8 7,1 8,9

L'AUTOFINANCEMENT DES ENTREPRISES SOCIALES POUR L'HABITAT (HORS ÎLE-DE-FRANCE)

Les produits de cessions confortent l’autofinancement net

l'autofinancement net de l'exercice 2016 s’établit à 15,8 M€ contre -12,9 M€ en 2015. Cette évolution s’explique par :

  • un autofinancement brut en baisse de 12,4 M€, en raison d’une CAF qui diminue de 4,4 M€ et de remboursements en capital en hausse de 8,9 M€ ;
  • un autofinancement d’exploitation en retrait de 13,7 M€ par rapport à 2015. Les fonds propres investis dans les travaux étant stables par rapport à 2015 à 29,4 M€ contre 28,2 M€ en 2015 ;
  • une trésorerie de cession qui représente 98,7 M€, en hausse de 40 M€ par rapport à 2015 ;
  • des fonds propres investis dans le développement (38,4 M€) demeurant à un niveau élevé dans le cadre du plan de relance ;
  • des remboursements anticipés en hausse (+1,6 M€).
Autofinancement en M€
2014 2015 2016
Capacité d'autofinancement (CAF) 141,0 141,0 136,7
Intérêts compensateurs -4,4 -3,2 -2,3
Remboursement en capital (hors remboursement anticipé) 118,9 -131,3 -140,2
Autofinancement Brut 17,6 6,5 -5,9
Fonds propres investis dans les réhabilitations/résidentialisations -12,6 -8,2 -11,5
Fonds propres investis dans les composants -23,4 -20,0 -17,9
Autofinancement d'exploitation -18,3 -21,7 -35,3
Trésorerie de cession (prix - capitaux restants dus) 65,7 58,6 98,7
Fonds propres investis dans le développement (CN + acquisitions) -26,9 -41,5 -38,4
Fonds propres investis dans les investissements de structure -1,4 -1,9 -1,2
Frais d'acquisition 0,0 0,0 -0,1
Autres remboursements anticipés -0,4 -5,4 -7,0
Dividendes -0,9 -0,9 -0,8
Autofinancement net 17,8 -12,9 15,8
Ressources Complémentaires 0,0 0,0 0,0
Autofinancement net après apports haut de bilan 17,8 -12,9 15,8